Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/06/2013

écho 32

 

Pour toutes ces choses que tu me donnes sans que j’aie à demander.

Pour mon cœur qui bat à la lumière caressée par les fleurs de cannes.

Pour la nuit et le jour, le vent et la pluie, l’eau de la rivière.

Pour les couleurs de mon île, qui me brûlent la peau et les yeux.

Pour tout ce vert et ce bleu du ciel dans lequel tu me baignes et qui me font grande et belle.

Pour tous ces sourires attrapés au vol de la rue obligée.

Pour ta force qui coule dans mes veines et me dénoue du bruit du monde apeuré.

Pour les pardons que je n’arrive pas à donner et que tu donnes pour moi.

Pour la vie que tu fais chanter en moi au plus fort de mes abandons.

Pour cet instant de paix posé à la lisière de moi et qui recoud mes déchirures.

Merci, pour ce que je suis et ce que je ne suis pas,
Parce qu’ainsi est ta volonté, ainsi est mon chemin.
Qui tu es, je ne sais pas, je ne cherche plus.
Je sais juste que tu es là, et que c'est bien comme ça.

...parce que ce matin j'ai reçu la douceur du Cantique des créatures de Saint-François d'Assise.

15/06/2013

le silence des mots

Le monde indiscret
Se penche sur mon silence
Et l’habille d’apparences.
Mon Dieu ! Que n’existes-tu
En chair de mes silences !
La lune douce s’est tue.
La brise souffle sur ma joue
Des torrents de mots fous.


-Tais-toi et je te pardonnerai ce que je ne peux t’offrir.
-Parle-moi et je te pardonnerai ce que tu ne peux m’offrir.

« La vérité, ce sont des yeux et des mains qui brûlent en silence. »
La présence pure-Christian Bobin.